Share

ROBOLEO de MILKOMAX

(Voir les questions réponses ci-dessous)

Performances

Environ 7 à 9 minutes par vache comme temps moyen de traite pour l’ensemble du troupeau, y compris le déplacement. À ce rythme, le Roboleo pourrait traire jusqu’à deux fois par jour un troupeau d’environ 70 à 80 vaches, ou trois fois par jour un troupeau d’environ 40 à 50 vaches.

Une vache qui est couchée et qui ne veut pas se lever… Que se passe-t-il ?

Lorsque la vache qui se retrouve à gauche du robot (la prochaine à traire) est couchée, un appareillage se déploie pour activer la vache à se lever. Après 2 essais, si l’animal ne se lève toujours pas, l’appareil se déploie à nouveau en activant un système électrique, donc la vache devrait normalement se lever.

Une vache qui décide de se coucher pendant qu’elle se fait traire… Que se passe-t-il ?

Un œil électronique vérifie constamment la présence de l’animal dans la cage de rétention, s’il advenait qu’une vache se couche pendant qu’elle est traite, le Roboleo libérera automatiquement l’animal en ouvrant les rouleaux de rétention. La vache aura donc la possibilité de se relever et de retourner à sa place. Par la suite, le Roboleo reprendra ses fonctions là où il les avait laissées. Il reprendra l’animal tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas terminé sa traite.

Roboleo de Milkomax sera-t-il plus coûteux que les autres systèmes de traite ?

Tout dépendra de la taille du troupeau et du coût de la main d’œuvre.
Même si les systèmes de traite robotisés possèdent de coûts d’immobilisation élevés, ces coûts se comparent très avantageusement aux coûts d’aménagement d’une salle de traite ou à tout autre système de traite actuellement sur le marché.

Y a-t-il un type de litière qui serait à préconiser ?

Roboleo s’adapte très bien à tous les types de litières habituellement utilisées.

Le Roboleo de Milkomax m’oblige-t-il à reconstruire une nouvelle étable ?

Un des grands avantages du Roboleo de Milkomax est de pouvoir l’adapter très facilement à la très grande majorité des étables actuelles. Il nécessite une étable de type entravée queue à queue.
Plusieurs milliers d’euros pourront être économisés dans des infrastructures de bâtiment et ce, même en passant à la traite robotisée.

Comment saurai-je si une vache a un problème, une mammite par exemple ?

Roboleo identifie de plusieurs façons les vaches ayant des problèmes. L’ordinateur note le rendement du pis au complet ou de chacun des trayons et il peut identifier les vaches qui s’écartent du rendement prévisible.

La conductivité électrique du lait est mesurée pour chaque quartier.
Des variations importantes dans la conductivité électrique signalent de nouvelles infections, qui se présentent souvent comme des cas cliniques.
Un autre outil de diagnostic du lait anormal et de la mammite clinique est probablement le capteur de la couleur et de la chaleur du lait, offert par le MQC du système. De plus, cet appareil détecte très bien le lait contenant du sang.

Par ces moyens, il est facile pour l’agriculteur de cibler les animaux comportant des problèmes au niveau du lait.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *