Schéma de la machine à traire


La machine à traire a deux circuits principaux:
-le circuit du vide
-le circuit du lait

Les composants du circuit du vide:

1- Groupe à vide, constitué d’une pompe à vide entraînée par un moteur électrique. Le groupe à vide extrait l’air atmosphérique et créé une dépression dans l’installation.
2- Intercepteur de vide, équipé d’un flotteur qui empêche tout corps étranger (eau, lait…) d’aller dans la pompe à vide.
3- Réserve de vide tampon, c’est de là que partent les tuyaux à vide qui alimentent différents composants de la machine à traire.
4- Régulateur de vide, il maintient le niveau de vide à une valeur constante et compense les prises d’air intempestives lors de la traire.
5- Piège sanitaire, muni d’un flotteur qui empêche l’eau ou le lait d’aller dans la tuyauterie à vide au cas ou la pompe à lait ne fonctionne plus.
6- Tuyauterie à vide
7- Indicateur de vide, il indique la valeur du niveau de vide (ou dépression) en KPA.
8- Pulsateur, il envoie en alternance la dépression dans le gobelet du manchon trayeur pour créer la succion et le massage du trayon.
9- Tuyau long en caoutchouc qui transporte la pulsation au gobelet.
10- Gobelet trayeur et manchon trayeur.
11- Tuyau court en caoutchouc de pulsation raccordé au répartiteur de la griffe.

Les composants du circuit du lait:

12- Griffe à lait, elle collecte le lait des quatre manchons trayeur.
13- Tuyau long en caoutchouc qui conduit le lait de la griffe au lactoduc.
14- Lactoduc, il recueille le lait des griffes pour le transporter vers l’unité terminale.
15- Unité terminale, récipient tampon du lait, il alimente également en vide le lactoduc.
16- Pompe à lait, elle envoie le lait de l’unité terminale vers le tank à lait.

N.B. les composants numéros 9, 10, 11, 12 et 13 constituent le faisceau trayeur.

Schéma de la machine à traire

Schéma technique de la machine à traire les vaches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *